Accueil

Bienvenue sur le site de Kal-Haïti

Port au Prince, la cathédrale vue par Pléiades, juillet 2012Le tremblement de terre qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010 est une des plus terribles catastrophes survenues ces dernières années, occasionnant plus de 200 000 morts et des dizaines de milliers de blessés et laissant près de 2 millions de sans abris et un pays entier à reconstruire.

Face à ce phénomène, la mobilisation de la communauté internationale a été sans précédent, mais au delà de l’émotion légitime soulevée par ce séisme et ses effets, il faut maintenant se focaliser sur la reconstruction du pays. Par ailleurs, des études scientifiques débordant le strict cas d’Haïti doivent être menées pour mieux comprendre ce type de catastrophe et en tirer des informations sur le risque sismique en général.

Pendant la phase d’urgence, des dizaines d’images satellites optiques et radar ont été acquises par l’ensemble des opérateurs de satellites - agences spatiales nationales ou opérateurs privés - et complétées par des photographies aériennes et des mesures terrain. Après interprétation, ces images ont été utilisées par les services de Protection Civile pour organiser l’intervention des équipes de secours envoyées sur le terrain.

Cantonnées à la seule phase d’urgence, ces données d’observation de la Terre devraient pouvoir être utilisées avec profit pour couvrir l’ensemble du cycle de la gestion du risque, de la prévention à la reconstruction. Ceci implique que l’ensemble des données satellites et complémentaires (mesures in situ, cartes, modèles, rapports, données statistiques) soient mises à la disposition des utilisateurs - décideurs en charge de la reconstruction, scientifiques - sous une forme directement exploitable et aisément accessible.

En réponse à ce besoin, le projet KalHaïti vise à construire et faire vivre une base de données de télédétection et de données complémentaires relatives au séisme de janvier 2010 et à animer une communauté d’utilisateurs associés. Cette véritable infrastructure de référence servira de support à des recherches pour développer des méthodes d’analyse utiles aux équipes concernées par la gestion d’une catastrophe depuis la prévision jusqu’au retour à une situation normale, mais aussi aux opérations de reconstruction engagées sur Haïti.

Le projet s’inscrit également dans la lignée des activités menées par les différents partenaires, en particulier la mise à disposition par le CNES de données d’observation de la Terre à usage scientifique (programme Kalideos), la préparation de l’arrivée du satellite Pléiades (programme d’accompagnement ORFEO), les activités de soutien à la recherche et aux applications (programme ISIS) et l’implication du CNES et du SERTIT dans la Charte Internationale "Espace et Catastrophes Majeures".

 

Le projet KalHaïti a enfin reçu le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre de l’appel à projets Flash "Séisme Haïti : pour une reconstruction durable", lancé par cette dernière au printemps 2010.

Dans le cadre de cet appel à projet vous pouvez retrouver ici les autres projets financés par l'ANR.